La machine est (re)lancée !

David TMX et Burnogson

Autrefois

Quand j’étais môme

Metallica - And Justice For All (album K7)J’ai été bébé puis enfant avant de devenir adolescent. C’est là que ma vie a commencé : après avoir suffisamment travaillé pour m’assembler mon 51V Customisé peint à la bombe, j’ai redoublé de travail pour m’offrir ma première guitare en 1993 (de piètre qualité) après être tombé sous le charme de « And Justice For All » de Metallica. Lorsque j’ai branché ma guitare pour la première fois (dans un ampli 10W à transistors) j’ai été surpris de ne pas retrouver les mêmes sonorités que mon groupe fétiche … d’abord dans le son puis très vite dans le jeu !

J’étais nul MAIS très tôt j’ai eu le privilège de monter des groupes (Hideous, Cyanid, Lead Blood, Les Bras Cassés, The Mind Shivers, …), j’ai côtoyé d’autres musiciens avec lesquels j’ai appris énormément de choses (palm-mute, arpèges, hammer on, pull off, …) et j’ai connus plein de groupes locaux (Bloodwish, Totem Phase, Kamensokoi, Abject, Riff Raff, Oblivion, Kaolin). Je peux vous le dire avec le recul que ce ne sont pas les meilleurs groupes qui sont restés ! Ni les plus originaux … PLAGIEURS !!! Comme quoi … BREF !

Raven Crown

Jusqu’au jour ou enfin je suis arrivé à une formation finale qui tournait du feu de dieu : RAVEN CROWN ! Qui aurait tourné du feu de dieu si on avait joué en même temps. Quoi qu’il en soit on tenait quelque chose et ça tournait bon, fort et original. On a fait beaucoup de (petits) concerts. La meilleure formation de ce groupe :
raven.crown

  • Alex au chant
  • Maig au clavier
  • Gros Juju à la basse
  • Steph à la batterie
  • Dan guitare 1
  • Bruno (moi) guitare 2

Ce fut le split général quand le succès commenceait à poindre son nez : Daniel avait toujours des repas de famille pré-répètes, Frank ne manquait aucun récap de la semaine des Guignols de l’info, Alex avait des envies d’ailleurs, Maig … des restrictions budgétaires ont fait qu’on a du se passer d’elle, Steph toujours un peu laxiste n’avait déjà pas un rond pour s’offrir une paire de baguette (merci Yannick) et moi j’ai eu un accident de travail qui m’a coupé 4 tendons et le nerf médian du poignet gauche. Cet accident a mis le groupe en stand-by quelques temps avant de faire un dernier concert (couronnement du succès de Raven Crown en première partie de Mercyless)

Après ce concert le groupe s’est naturellement divisé et j’ai voulu arréter la guitare. Chose que j’ai faite puisqu’on a reconstitué le groupe. J’ai pris la place du chanteur, on a pris un autre bassiste et un bon guitariste m’a remplacé. Ca a duré … le temps d’enregistrer quelques titres et puis …

Exil

Je me suis trouvé une nana loin (Belgique) avec laquelle j’ai vécu près d’un an à Bruxelles et eu mon premier fils à Millau (France – Aveyron) où nous avons vécu jusqu’à début 2007. Ces années là m’ont permis de décrocher totalement du tumulte (joies, peines, erreurs, …) de la vie que je m’étais faite à Montluçon. Pendant ces années j’ai travaillé dans un pays étranger où j’ai fais « réassortisseur » et « caissier » d’un super marché GB à Laken (Belgique), puis mise en rayon et poissonnier d’un Intermarché à Millau ; tout ceci avant de suivre une formation de 2 ans à l’Institut Informatique Sud Aveyron qui a débouché sur un CDI que j’ai gardé 2 ans à Saint Affrique (près de Roquefort).

Entre temps je deviens fan d’un original nommé David TMX. Départ difficile, j’ai vite pris ses texte pour une philosophie de la vie assemblée avec un métal qui vient du coeur (et du corps et du core et du hardcore). La valeur ajouté de ce type, c’est qu’il fait TOUT tout seul : chant, basse, batterie, guitare, programmation de machines … Il m’a donné envie de m’y essayer (alors que bien des années plus tôt – entre 1998 et 2000 – j’avais déjà composé des bricoles informatiquement).

Mon couple s’est éteint. Séparation, un enfant entre les deux.

Me sentant seul, j’ai eu envie de revenir à mes sources. Résidant toujours en Aveyron, je fais régulièrement des aller / retour à Montluçon où j’essai de retrouver mes habitudes d’autres fois. Seul mon petit frère qui, lui, avait poursuivi la musique, a accepté qu’on refasse de la musique ensemble. On a joué un titre : Trouble Sens. Lui a composé la musique et j’ai collé un de mes textes dessus, celui qu’il a trouvé le moins con plutôt que le plus adapté. Il n’appréciait plus ce que je pouvais apporter artistiquement, le projet n’a donc pas duré, on a commencé un second titre que j’ai intégré plus tard sur mon projet perso.

Stéphane, ex Raven Crown, mon batteur préféré et ami, ne joue plus qu’avec des vieux, des bons. Je me sent petit ! Et n’ose même pas accepté quand une place m’est offerte au sein du groupe « Drown Your Sorrows », je me sent trop loin du métal qu’il envisage. Je remonte à Montluçon les weekends mais rien n’est plus comme avant : Des amis sont partis et ne sont pas revenus, certains m’ont oublié ou inversement, d’autres sont plus paumés, d’autres encore sont posés … par chance et à la suite d’une soirée bien alcoolisée j’ai rencontré celle qui deviendra ma femme ; je complète : celle qui est aujourd’hui mon épouse (depuis le 17 septembre 2011 ) ! Original non ? Grace à elle et pour profiter de ma nouvelle vie avec elle j’ai ramené mes guêtres à Montluçon officiellement en août 2007.

Renaissance

J’étais prêt à jouer de tout !
Deux faits marquants musicaux depuis mon retour à Montlu en 2007 :

  1. Chaouis 03
  2. Burnogson

Avec des potes

Je n’ai pas eu beaucoup à insister auprès d’Olivier pour concrétiser le projet. Yannick (l’alter ego d’Olivier 🙂 ) a suivi ! On est parti de « Marguerite » titre phare des Bras Cassés, jamais enregistré complet depuis le décès d’un ami (Fabien) qui était l’un des compositeurs originaux ; j’ai fortement étoffé la composition et les arrangements en 2007. Suite à ce titre on a fait quelques répètes en groupe avec mon petit frère à la batterie … puis ça nous a fait chier je pense alors on ne s’est plus retrouvé pour continuer.

Seul

Comme dit mon gros Juju : si j’avais voulu chopper la grosse tête je n’aurais pas fait bassiste mais chanteur ou guitariste !

David TMX et BurnogsonEt bien moi j’ai les deux ! Depuis toujours j’aime gérer. C’est nécessaire qu’il y en ait au moins un qui gère, qui lance les 3 … 4, qui propose, qui concrétise, qui écrive, …

Et puis j’avais envie de créer, comme mon idole David TMX (chez qui j’ai eu le privilège de passer 2 jours lors de la fêtes de la musique 2007), mon propre projet solo !

J’ai donc créé Burnogson. « Burnog » est mon pseudo, « son » pour le son, la musique … et un petit clin d’oeil à mon premier fils (ha oui pour ceux qui ne savent pas « fils » en anglais se dit « son »). Je chante principalement en français, et n’hésite pas à faire intervenir des gens (Lydie au chant, Thony et Jean à la basse, Steph à la batterie et au chant, …) sur mes textes à moi et ceux qui m’ont été confiés par des copines (Gwena, Isa). Souvent mélancoliques, il se dégage de mes morceaux la distorsion que j’affectionne tant et des harmonisations vocales que j’aime beaucoup également.

J’ai composé 2 albums et le 3ème est en cours :

  1. C’est passé c’est fini (10 titres) sorti en 2008
  2. À venir (16 titres) sorti en 2012

Maturation

J’en ai marre, j’ai envie d’être vu ! Ce sera l’occasion de démontrer à ce petit con de frangin que contrairement à la blessure verbale qu’il m’a infligé (dit en 2009 ou 2010), je ne suis pas « Has been ». Ce qu’il m’a dit à ce moment là m’a profondément blessé car je l’ai vraiment cru.

Je retrouve Frank (bassiste de Raven Crown) lors de certains concerts métalliques. Il est souvent avec un grand gars tout maigre … bon ! Frank a suivi son petit bonhomme de chemin depuis que je suis parti en Belgique en 2002, il a joué dans « Dirty Dogs » et joue encore actuellement dans « Stigmate ». Du coup Frank et moi nous sommes retrouvé récemment sur Facebook.

Revenons à ce grand gars : Fabrice ! Il connaissait Maig (clavier de Raven Crown), SURPRISE, il est même sorti avec 😀 Anecdote qui nous rapproche puisqu’on devient « ami » sur Facebook. Jusqu’à nos premiers contacts réels où je lui ai vendu et donné du mobilier. Moment magique, il me confie qu’en plus d’aimer le metal, il aime la batterie et aimerait prendre des cours. Choses qu’il concrétise en octobre 2012 à la célèbre école de batterie TAM-TAM à Montluçon dirigée de main de maître par Jean-François Miguel.

Nouveau projet

2013, le batteur se sent prêt. C’est décidé, Fabrice, notre ami commun Frank et moi allons former un nouveau groupe ! Nous nous sommes rencontrés au bon moment car je crois qu’aujourd’hui je fais un complexe face à ceux qui étaient mes égaux dans mes « années folles » : Bastien, Yann, Stéphane et quelques autres … ; de ce fait je ressentirai des difficultés avec eux que je qualifierai PRO maintenant.

Je m’agace … nous nous sommes décidé à jouer des reprises. J’adore cette idée car j’ai peu pratiqué la discipline de la « reprise » et j’ai envie de me montrer capable ! Fabrice et moi dressons une liste de titres qui seront tronqués peu après lorsque l’on rejoind Frank. En effet, celui ci trouve incohérent d’inclure des titre Français dans une Setlist principalement anglophone : exit « Trust », « Noir Désir ». Il a raison. Il veut également qu’on fasse des titres moins populaires que les groupes de reprise traditionnels : exit « Highway to Hell »… et d’autres.

Le choix d’un nom de groupe est évoqué mais la courte recherche reste vaine ! Comment allons nous nous appeler ?

Level X

Vu qu’en plus d’être amis dans la vie, nous sommes amis Facebook, j’ouvre une conversation commune à nous trois (Frank, Fabrice et moi). Je suis le seul à faire des propositions de nom. Ce qui nous qualifie le mieux selon moi c’est ce qu’on a en commun, le rock, metal donc ce signe \n/ alors je réfléchi un truc avec le mot level qui dans une police sans empattement propose une symétrie parfaite et révèle le signe précédement cité. Le premier truc qui me vient à l’esprit c’est level M … me demandez pas pourquoi ! M pour mec, metal … ça rappel surtout le chanteur du même nom :S !!! Pour que la symétrie soit parfaitement réelle, Fabrice me suggère de retourner le second sur l’axe vertical. Ok !

X : porno ? Non, 10 en chiffre romain. Level X = niveau 10 ça me va et ça me rappelle le niveau 11 de Spinal Tap, encore un clin d’oeil (humoristique) au métal qui me plait 🙂

Je propose level X aux copains, faute de mieux, ils adhèrent !

Les formalités

Découle de ce nom la page Facebook level X que je crée le plus rapidement et fièrement possible.

Page Facebook level X

Je développe un montage d’images qui représentent les chanteurs que l’on veut reprendre (Bruce Dickinson, Bon Scott, Ozzy Osbourne, …) afin de formuler une recherche de chanteurs sur Facebook. Je réalise de petites affichettes que je pose de ci de là (magasin et école de musique) … nous n’avons toujours pas de chanteur à ce jour (24/10/2013).

Groupe level X cherche chanteur

Il nous faut un local … Fabrice a été un peu vite en suggérant que nous pourrions répéter dans la nouvelle future demeure du gros Juju. Fabrice demande à un ami à lui qui aurait un local idéal. Il y croit fort … mais … refus du proprio ! Finalement c’est moi qui trouve le local !

Notre local

Mon autre ami Fabrice nous met à disposition, nous prête, ce local jusqu’à la fin de son bail (juillet 2014) contre bon soin, respect du local et du voisinage.

Il y a beaucoup de travail à faire pour limiter le bruit car nous sommes dans une rue où le voisinage est nombreux. Par chance, c’est l’époque de la foire exposition annuelle de Montluçon. Fabrice et moi allons récupérer plein de moquette. Mon père nous donne pléthore de liteaux. Pour compléter cela, ma femme et moi avons réussi à récolter pas mal de draps et tapis.

Première répétition

Planifiée pour 14H00, tellement impatient j’étais en avance pour brancher pour la première fois tout mon matos et faire de tests … convaincants 🙂 :

Coin guitare

Frank a prévenu Fabrice qu’il arriverait en retard … j’ai déploré le fait d’avoir dû découvrir cela par moi même le matin même (vers 11H) mais bon ! Je connais Frank, il a des choses à faire …

Bref, Fabrice aussi impatient que moi était déjà venu s’entraîner le matin et s’est pointé aux alentours de 14H00, heureux comme tout 🙂 !!! Lui et moi avons joué en attendant Frank pour s’essayer sur des parties de chansons de la Setlist que nous avions rédigés des semaines plus tôt. Et c’était prometteur.

  • Anecdote : J’ai pété ses lunettes en marchant dessus le temps d’essayer un truc à la batterie (grosse caisse de Nirvana sur Smells Like Teen Spirit) ! Merci la responsabilité civile !

Quand Frank est arrivé, la répétition a pris une toute autre ampleur. On a senti à ce moment là que les choses sérieuses commençaient. Pour une première on s’est fait plaisir (c’est le principal vous me direz) et c’était plutôt pas mal voire bon.

Conclusion

Il est bien évident que je ne taperai pas de rapport à chaque fin de répète. Cet article n’a d’intérêt que manifester ma joie de refonder un groupe avec lequel je compte m’épanouir artistiquement.

Je me fout de ce que des langues bifides peuvent penser de ma démarche 🙂

Musicalement,

Bruno Guerard.

Article by Bruno

"Mon Journal Intime" - Y'a pas de contributeurs, éditeurs et autres auteurs. C'est parfois écrit bizarrement ... pourrit ... Prolixe ... tant pis ! J'écris vrai à l'instant T et je retouche quand ça ne me plait plus à l'instant T + n.

Comments: 2 replies added

  1. Guy Capra 26 novembre 2013 Répondre

    Bravo ! :-) (sinon pour l'insonorisation de votre local les plaques d'emballage-calage d'œufs récupérés dans les grandes surfaces, les marchés etc. et placés sur les murs pour faire écran et anti-réverbération sont très efficaces aussi ;-) ) Bon mais sinon : quid de votre parcours d’apprenti navigateur à la voile avec votre Edel 6 ?

  2. Bruno 26 novembre 2013 Répondre

    Bonjour Guy, merci pour votre intérêt :) On va dire que ma carrière de navigateur est en "stand by" ! Finalement je ne me suis pas inscrit aux cours de voile près de chez moi. Par contre j'ai (un peu) lu le cours des Glénans à l'occasion d'un séjour aux Antilles où mon épouse, mon fils et moi avons vécu en compagnie de belle maman et son skipper d'homme pendant quinze jours sur un voilier Jeanneau de 11,20m. Dés que j'aurai cinq minutes je rédigerai un bel article illustré là dessus !

Join in: leave your comment