Fabrication d’une guitare

Perçage inserts chevalet et cordier

Pourquoi ?

Même si je suis assisté par mon p’tit frère, j’ai besoin de me prouver que je sais encore faire des trucs avec mes mains et encore plus me prouver que ma main gauche est encore un peu valide depuis mon accident de travail de 2000. J’aime la sensation du bois que l’on travail lentement avec des outils comme des râpes, rabot, toile émeri, papier de verre, racloirs, … en admirer les modifications étape par étape, la métamorphose de la matière. Ça aussi ça me rend libre !

Et puis, ce con ! Christophe il est doué quand même ! Passionné, il se fabrique ses guitares depuis quelques temps et répare celle de potes. Je voulais aussi qu’il puisse ajouter un modèle de guitare qu’il n’avait jamais fabriqué auparavant.

Quand et quoi ?

Courant juillet ou peut être juin, je lui ai fais part de mon envie de me fabriquer ma propre guitare de type Gibson Explorer. Il a dit banco ! Il m’a expliqué qu’il fallait réfléchir au bois, à l’accastillage et aux micros… j’en ai mis du temps à tout rassembler ! Le premier coup de pelle dans la butte a été donné le lundi 27 août !

Le bois, on a pris ce qu’il avait en fait. Au départ il était prévu de la faire en érable et hêtre et finalement y’a quatre essences différentes 🙂 :

  1. Érable pour le manche conducteur
  2. Noyer pour la touche
  3. Wengé entre le manche conducteur et les flancs
  4. Frêne pour les flancs

Galerie photos

Suivi chronologique étape par étape de la fabrication de ma guitare.

Article by Bruno

"Mon Journal Intime" - Y'a pas de contributeurs, éditeurs et autres auteurs. C'est parfois écrit bizarrement ... pourrit ... Prolixe ... tant pis ! J'écris vrai à l'instant T et je retouche quand ça ne me plait plus à l'instant T + n.

Comments: no replies

Join in: leave your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.