Sa coloc

sa-coloc

À raison de quatre ans entre deux albums, en attendant le troisième, ce morceaux permettra de patienter :

Ce titre est particulier car c’est une sorte de réponse à « Ma coloc » présent sur mon deuxième album. Plutôt qu’une réponse, il s’agit de mon ressenti face à la maladie de ma femme que j’exprime avec mes mots, sans filets, intime et personnel, il touche mon foyer : ma femme et notre petit Jacques. À part un peu de reverb, il n’y a pas d’artifices genre « voice enhancer », pas de correcteur de hauteur de note (même s’il eût été plus sage d’en utiliser ^^ ). Bref, ce morceau a le mérite d’être joué sans collage de boucles répétées, avec des instruments « analogiques », excepté l’effet du début et la batterie que j’ai programmé et utilisé Addictive Drums. Cela dit, pour la batterie je me suis mis derrière les vrais fûts pour être sûr que chaque coup est cohérent et peut être réellement joué.

La guitare : Je me suis régalé ! Ma vieille Gibson LP avec mes effets analogiques (eux-aussi) au cul de mon ampli Orange repiqué avec deux micros : Shure SM 58 et la daube à condo Apex dans laquelle je chante aussi.

La basse est directement branchée dans la carte son et j’utilise un simulateur d’ampli Ampeg.

Des imperfections non masquées pour assumer mon amateurisme, c’est mon nouveau credo.

Sa coloc est un morceau très vrai, à l’image de l’album que je sortirai … très bientôt 🙂

Article by Bruno

"Mon Journal Intime" - Y'a pas de contributeurs, éditeurs et autres auteurs. C'est parfois écrit bizarrement ... pourrit ... Prolixe ... tant pis ! J'écris vrai à l'instant T et je retouche quand ça ne me plait plus à l'instant T + n.

Comments: no replies

Join in: leave your comment